FAE Stories

Italie

Dans les vergers du Tyrol du sud

Terlano est une petite ville agricole de la vallée de l'Adige, entre Bolzano et Merano. Entourée de terrains fertiles et de pentes douces, elle est célèbre pour sa production d'asperges, de vins blancs excellents (le Terlaner) et de pommes.

C'est ici que vit Sebastian Stocker, un jeune entrepreneur passionné par sa terre, la technique et l'agriculture. Et aussi par la photographie : c'est lui qui a réalisé les superbes photos qui illustrent cette histoire.

« Je travaille comme sous-traitant dans les vergers de la région » explique Sebastian « mais je m'occupe aussi de notre entreprise, qui produit des machines agricoles, Stocker Maschinenbau ».

La flotte de Sebastian comporte plusieurs FAE : un broyeur pour tracteurs UML, un broyeur de pierres STCL et le nouveau broyeur compact Patrizio, acheté pour travailler dans les vergers de pommiers. « Nous l'avons essayé pour la première fois en décembre dernier. Après la réalisation d'explants dans un verger de pommiers d'environ 20 ans, il restait des souches avec un tronc d'environ 150/180 mm et des branchages d'un diamètre inférieur à 100 mm. Le sol gelé et le froid intense ne facilitaient pas le travail. »

Sebastian accroche le broyeur Patrizio à son Fendt 211 Vario et se dirige immédiatement vers le lieu de travail.

Les machines, puissantes et compactes, lui permettent de se déplacer rapidement et avec légèreté parmi les routes étroites du village, mais aussi entre les rangées avec un schéma d'implantation de 3,2 x 1 m. « J'ai effectué deux types de travaux : le premier a concerné les souches retirées. Pour les traiter, deux passages de la machine m'ont suffi : le premier en marche arrière et le deuxième en marche avant à environ 2 km/h. Après cette simple opération, tout le matériau au sol était réduit en petit résidus d'environ 20 mm. Le second traitement a été réalisé sur les troncs et les branchages : ces matériaux ont été littéralement broyés par les outils de la machine (type E), les résidus de matériaux mesuraient environ 3 mm. »

Dans les deux cas, les résidus ligneux issus du broyage des souches et des branchages ont été mélangés avec les 5/10 premiers millimètres de sol effleurés par les outils. Cet aspect est fondamental pour favoriser la dégradation naturelle du matériau ligneux par les micro-organismes présents naturellement dans le sol.

« Concrètement, nous avons obtenu une bonne quantité de matériau organique composé de terre et de bois broyé, que nous avons utilisé comme fertilisant », raconte Sebastian, qui se considère satisfait non seulement de sa machine, mais aussi de son rapport avec FAE. « Après avoir essayé le Patrizio, j'ai proposé à FAE des petites adaptations mécaniques, qui ont été effectuées immédiatement. Je peux dire que je suis satisfait, non seulement de la qualité des machines, mais aussi du bon rapport que j'ai avec l'entreprise : être partenaire signifie également être écouté et voir ses exigences satisfaites. »

Pour en savoir plus: stocker.bz

Partagez votre histoire avec nous! Contact: communications@fae-group.com