FAE Stories

Russie

Dans la grande ville de Samara, au centre de la Russie, nous trouvons Prime Pride Ltd, une entreprise comptant plus de 50 employés, fondée en 2014 et opérant comme distributeur officiel de machines et d'équipements techniques (dont FAE) en Russie et dans la république de Biélorussie.

« FAE est l'un de nos interlocuteurs les plus importants », affirme Denis Aniskin, responsable du développement des activités concernant les broyeurs forestiers et les machines pour la construction des routes, « et il nous assiste dans différents secteurs de notre activité, concernant la fourniture de services de remise en état de terrains agricoles et de forêts, l'entretien de lignes électriques et de voies ferrées, ainsi que la construction de routes ».

« Nous collaborons avec FAE depuis plusieurs années et nous sommes très satisfaits de la relation que nous avons établie avec la maison productrice en Italie. Nous utilisons différents modèles FAE au quotidien : deux automoteurs sur chenilles PT-300, un broyeur pour tracteur UMM/DT 200 et une machine multifonctions SFM 200 servant de broyeur de pierres et broyeur forestier tout-en-un ».

Grâce à ces équipements, Prime Pride peut accepter des tâches importantes, comme les travaux récents sur l'autoroute M12 Moscou-Kazan, sur des terrains appartenant à la société Cherkizovo Crop Production, les travaux sur les lignes électriques Rosneft et Rosseti dans la région de Samara et ceux commandés par les Chemins de fer russes dans les zones protégées de la république de Mordovie.

« Nos FAE se sont révélées un investissement très rentable » raconte Denis. « Sur chaque chantier, elles garantissent un résultat sûr, mais aujourd'hui je souhaite me concentrer sur un travail très intéressant que nous avons effectué avec le modèle MTH 225 à Saint-Pétersbourg.

Différentes zones de cette ville sont construites sur une terre-ferme artificielle, il s'agit de terrains reconstruits là où il n'y avait que de l'eau auparavant. Des centaines de tonnes de terre et de sable doivent être déversées dans la mer et il faut environ 8 à 10 ans pour que le sol, comme disent les constructeurs, « se soulève », c'est-à-dire qu'il durcisse et devienne une surface sur laquelle il est possible de construire des maisons ou, dans notre cas, des routes.

Dans la construction de routes, il est essentiel que le sol sous l'asphalte soit non seulement dense, mais aussi homogène, car sinon il risque de céder et de créer des bosses, des nids de poule ou des fissures dans la surface de la route. Surtout s'il s'agit d'une zone soumise à des températures très basses ou à des écarts de température importants, comme cela arrive à Saint-Pétersbourg au printemps ou à la fin de l'automne ».

Voici les étapes des travaux sur le chantier routier de Saint-Pétersbourg :

  • Un substrat spécial (pierre) est d'abord répandu sur le sol, puis stabilisé jusqu'à une profondeur de 20 cm.
  • Ensuite, le sol est passé au rouleau compresseur.
  • Un autre liant spécial, constitué principalement de ciment et de chaux, est réparti uniformément à l'aide d'un tracteur.
  • La stabilisatrice effectue un nouveau passage, en fraisant le sol sur 35 cm supplémentaires.
  • Nouveau passage du rouleau compresseur : 10 heures plus tard, le substrat est prêt.

Samara_gallery.jpg

Cela permet d'obtenir une surface uniforme, dense, parfaite pour la pose de l'asphalte.

Une des caractéristiques de la MTH les plus appréciées sur le chantier est sans aucun doute sa mobilité.
Les stabilisatrices sont des machines à chenilles, lourdes et de grandes dimensions. La MTH 225, associée à un tracteur, constitue en revanche un binôme agile, capable de se déplacer de manière autonome, et cela fait la différence, surtout pour les travaux dans des rues étroites en ville, des parkings et des cours. Sans parler des routes boueuses en automne, très fréquentes en Russie : un tracteur les affrontera sans problème, un engin plus lourd certainement pas.

« Nous avons également été frappés par l'efficacité de la machine sur les terrains rocheux » poursuit Denis, « la MTH est capable de les transformer en un matériau semblable au sable sans le moindre effort ». Enfin, l'élément qui a conquis les ouvriers est le système d'injection à eau Water Spray System, qui fonctionne de manière automatique.

« Pour la stabilisation du sol, il est crucial de maintenir un taux d'humidité spécifique, dans ce cas 8 %. Nous avons donc mesuré le taux d'humidité du sol et nous avons saisi cette information dans l'ordinateur du tracteur comme valeur de référence. À partir de ce moment, la MTH a travaillé automatiquement pour fournir la quantité adéquate d'eau à la chambre de mélange, facilitant énormément la tâche » conclut Denis.

Partagez votre histoire avec nous! Contact : fcarlet@fae-group.com

Pour en savoir plus: Multitask

Pour en savoir plus: prime-pride.com